dimanche, 04 février 2018

Avec Florence, sur le chemin des courses 3 !

Chers amis de la blogosphère!

Avant de partir, je reprends avec vous le chemin des courses.

Articles déjà publiés sur mon ancien blog.

Divers jours d’avril mouillé, sous les arbres !

Mes amis, nous reprenons le chemin des courses sous la pluie, mais avec des photos de divers jour d’avril 2012. Finalement, les jours et les années d’avril se suivent et se ressemblent un peu : printemps bien pluvieux ! 

Nous sommes donc partis sous un ciel menaçant

1.jpg

2.jpg

laissant vite pleurer ses nuages pour arroser les arbres fleuris !

3.jpg

Puis, après avoir déversé son humeur chagrine sur nos têtes innocentes,

4.jpg

5.jpg

il a ravalé ses sanglots, mais n’a pas daigné sourire pour autant !

6.jpg

Notre rentrée dans Nantes où la foire de printemps, comme tous les ans, battait son plein sous les marronniers des cours St. Pierre et St. André, fut un peu plus lumineuse. Je termine ainsi Avril mouillé !

7.jpg

*****************

Puisque je viens de vous parler de la foire de printemps, j’en profite pour vous montrer aussi celle de septembre, toujours sur le chemin des courses.

8.jpg

Elle installe tous les ans ses baraques et ses manèges et je l’ai toujours connue là, au printemps et à l’automne, mais elle a bien changé d’aspect au fil des ans.

1-    à l’aller ! 

En arrivant rue Tournefort !

9.jpg

 La grande roue cours Saint André !

10.jpg

Dominant la place, le roi Louis XVI surveille le cours Saint Pierre

11.jpg

et ses manèges

12.jpg

Mais oui Mickey, le roi te surveille !

13.jpg

 Photo prise par la fenêtre de Paul !

14.jpg

     2 - au retour !

Maintenant, les photos sont prises au retour des courses. Vous voyez les manèges sous les marronniers du cours saint Pierre.

15.jpg

Puis nous voilà à nouveau sur la place, et je n’ai plus besoin de me tordre le cou !

16.jpg

17.jpg

Si, là, un peu quand-même !

18.jpg

Merci de nous avoir suivis encore une fois sur le chemin des courses. 

Je ne peux résister à vous remettre le texte d’Albert Lupus, c’est tellement bien écrit :

« Paul est à présent le passager de tes souvenirs »

Avec un grand merci à tous pour votre gentillesse et votre fidélité, je vous envoie mes 4 bonnes bises bretonnes.

Florence