mercredi, 11 avril 2018

Avec Florence, chemin des courses buissonnières sur l’île Pinette 4 et fin !

Chers amis de la blogosphère!

Avant toute chose, je dois vous dire que je suis bien malade et en souffrance : après une extraction de dents, j'ai eu la grippe et je tiens à peine debout avec une grosse fièvre. Aussi je suis tombée sans pouvoir me relever toute seule. J'ai mis plusieurs heures à ramper jusqu'à mon téléphone... Heureusement que j’avais programmé mes derniers articles…

Je ne pourrai aller vous voir comme prévu, nous nous retrouverons à Etel !

**********

Voilà, la balade du 18 avril 2014 s’achève et je pense que ce sera ma dernière publication avant de partir pour Etel et rejoindre Paul qui m’attend sur la dune. Si tout se passe bien pour moi, j’espère vous revoir au mois de mai.

**********

Sur l’île Pinette le 18 avril 2014

 

Cet article avait été publié le 12 juillet 2014.

Coucou les amis !

Il est temps que la balade s’achève, car je suis bien fatiguée !

1.jpg

Nous sommes toujours sur l’île Pinette en ce 18 avril 14, juste sous le soleil qui tape de plus en plus, mais le vent qui souffle assez fort nous rafraîchit !

Nous arrivons au bout Nord-Ouest de notre promenade, car nous allons couper par l’allée qui borde le golf (ligne vert-jaune sur la vue aérienne). Le point vert, lui, montre où nous nous étions arrêtés.

2.jpg

Je zoome sur la berge du Gourdeau. Le ciel et la végétation donnent à l’eau et à la boue, une riche palette de nuances.

3.jpg

Une invitation à embarquer ?

4.jpg

5.jpg

6.jpg

Encore des aubépines, comme elles sentent bons, et comme elles sont gracieuses !

7.jpg

Bientôt, le cerisier accueillera la gente emplumée au bec vorace !

Que de disputes en perspective !

8.jpg

Encore une petite vue sur le Gourdeau et l’île Héron avant

9.jpg

de reprendre le chemin

10.jpg

pour retrouver la « campagne ».

11.jpg

En tournant dans le chemin qui longe le golf, un ptit bazar déboule sur ma gauche.

J’ai juste le temps de clicker !

12.jpg

Puis, la voilà (car je c’est une fille), qui se jette dans l’herbe et se met à se tortiller devant nous, avant de repartir comme une flèche, rejoindre son maître qui ne prenait pas notre chemin.

13.jpg

14.jpg

 

On se croirait vraiment en pleine campagne et non sur une petite île ligérienne entre Saint Sébastien sur Loire et Nantes.

15.jpg

 

Notre chauffeur nous montre le chemin du retour.

 

16.jpg

 

Une dernière vue sur les arbres qui bordent le Boireau,

 

17.jpg

 

et je vous dis… A bientôt mes amis !

 

18.jpg

 et vous envoie mes traditionnelles 4 bonnes bises bretonnes. Kenavo !

Florence