jeudi, 15 mars 2018

Avec Florence, chemin des courses buissonnières sur l’île Forget 3 !

Chers amis de la blogosphère!

 

Hier, on m’a conduite à Etel pour régler la question de mon futur logement. Tout me parlait de Paul… Ce fut très dur et souvent je n’arrivais pas à retenir mes larmes.

Paul fin décembre 2014 au port d’Etel.2 957 600.JPG 

Si tout se passe bien j’irai m’installer là-bas au mois d’avril.

En attendant, je continue avec vous la visite de nos îles ligériennes et notre notre chemin des courses buissonnières. Car il était si agréable ce chemin des courses avec notre gentil chauffeur ! Et comme l’a si joliment écrit Albert Lupus (mais un peu corrigé par moi ) : « Paul est à présent le passager de tes nos souvenirs »

Toujours sur l’île Forget mais le 1er avril 2014 (non, non, ce n’est pas un poisson !)

Cet article avait été publié le 28 avril 2014.

Coucou les amis !

1.jpg

 Nous continuons notre visite de l’île Forget, mais 3 jours plus tard, le 1er avr. 14, avec un vrai temps de printemps, qui m’a permis de moins me couvrir et aussi d’avoir moins mal pour prendre les photos tout en marchant. J’ai même pu jouer au farfadet ou au diable en boîte, cachée dans le trou d’un vieux tronc !

2.jpg

La dernière fois, je vous avais laissés au bout de l’île Forget, près du Gourdeau. Point vert sur la vue aérienne !

3.jpg

Maintenant, nous arrivons au pays des trognes.

4.jpg

5.jpg

Il y a même des dames trognes bien corsetées et parées de vert mousse,

6.jpg

ou de vieilles trognes toutes trouées !

7.jpg

Dans le paysage, quelque chose m’attire,

8.jpg

une drôle de sculpture !

9.jpg

Mais, ouille ! aïe ! oh là là !... Une bestiole m’est rentrée dans l’œil !

10.jpg

J’avise un banc pour faire une ptite pause.

11.jpg

A part le centre équestre, il n’y a pas grand-chose à voir !

13.jpg

Si, là, sur le bord du Boireau, nous apercevons les habitations de l’autre côté des Pas Enchantés, avec une très ancienne maison en 1er plan.

14.jpg

Puis nous repassons le pont.

12.jpg

Des canards vaquent à leurs occupations sans lever la tête vers nous.

15.jpg

Je zoome, mais c’est un peu flou !

16.jpg

Les canards ligériens ont l’habitude de la vase que la marée basse révèle et qui m’offre des contres jour qui me plaisent. 

La suite sera pour très bientôt, donc : Kenavo ar vech all !

Avec un grand merci à tous pour votre gentillesse et votre fidélité, je vous envoie mes traditionnelles 4 bonnes bises bretonnes.

Florence