jeudi, 14 septembre 2017

Balade vendéenne de 2013 : Aigrefeuille

Bonjour les amis de la blogosphère !

Je viens juste vous mettre un article de 2013 que j'avais déjà publié sur mon ancien blog, ne pouvant faire mieux.

Paul a quitté l'hôpital car ils ne peuvent plus rien faire pour lui et ils avaient besoin de sa chambre... Comme Paul ne voulait pas aller en maison de repos, il est avec moi... J'ai un travail énorme, mais dans un sens je le préfère, car de prendre le tram tous les jours pour passer mes après-midi avec lui, devenait vraiment galère à tous point de vue.

Lors de ses meilleurs moments il regarde vos blogs avec moi et cela lui plait beaucoup.

J'irais vous mettre des coms dès que possible.

Donc voici cet article vendéen que j'avais publié le mercredi, 07 août 2013

Balade en Vendée : Aigrefeuille !

1ère étape : de Nantes à Aigrefeuille ! 

Le 27 mai 13, nous devions rejoindre nos amis de Langogne, Ginette et Guy, près du Puits du Fou à côté des Herbiers au cœur de la Vendée. 

Comme la journée était radieuse, et que notre chauffeur était suffisamment remis de sa longue maladie et que moi, je me sentais d’attaque pour prendre des photos, nous sommes partis dès le matin, et avions décidé de pique-niquer à Montaigu.

J’espère que vous allez venir avec nous ?

Nous voilà parti !

1.jpg 

 Donc, comme j’en ai maintenant l’habitude, j’ai canardé la route depuis ma place de passagère. Mais la luminosité n’était pas bonne, puisque nous allions face au soleil qui était éblouissant. Aussi, peu de photos de la route sont exploitables.

Nous traversons le vignoble !

2.jpg

Un peu d’histoire tiré de Wikipédia :

Ce vignoble du Muscadet Sèvre et Maine au sud-est de Nantes, dans une région arrosée essentiellement par la Sèvre Nantaise et son affluent la Maine, est classé AOC depuis 1936. Sur ce Massif Armoricain, les vins du Muscadet sont plantés sur des sols légers. Ce sont des vins blancs secs vinifiés à partir d'un cépage unique : le Melon de Bourgogne. Les vins doivent présenter un titre alcoométrique naturel de 9 % vol., leur moût doit présenter une richesse en sucre de 144 g/l. Le rendement de base est fixé à 55 hl/ha. La densité des plantations doit être comprise entre 6 500 et 7 500 pieds/ha.

La dénomination « sur lie » (ou sur lies) peut être ajoutée à l'appellation. Dans ce cas, les vins doivent avoir passé un seul hiver en fût ou en cuves et se trouver encore sur leurs lies de fermentation au moment de la mise en bouteille qui se situe entre le 1er mars et le 30 juin ou entre le 15 octobre et le 30 novembre.

et du site de la ville : La culture de la vigne, s’étend grâce à l’action des moines, mais le vin produit au 15ème siècle est de médiocre qualité. Il faut attendre le 17ème siècle pour avoir du vin de meilleure qualité avec l’implantation du cépage Melon de Bourgogne.

Attention à ne pas revenir pompettes mesdames, pour arriver à Aigrefeuille où nous faisons une halte !

3.jpg

Un peu d’Histoire tirée du site de la ville :

Aigrefeuille sur Maine, comptant 3 214 Aigrefeuillais en 2012, est chef-lieu de canton de la Communauté de communes de la vallée de Clisson et est située à 20 kilomètres au sud-est de Nantes. Cette région bocagère à prédominance de chênes est arrosée à l'Est par la Maine, la commune s'étend sur 1457 hectares (dont 150 hectares de vignes).

Le Pays Nantais dont fait partie Aigrefeuille sur Maine est situé au Centre de l’Arc Atlantique. De plus la commune est traversée par l'autoroute A83 et la nationale 137, qui la fait se situer au croisement des axes Nantes-La rochelle-Bordeaux. C’est une zone de transition entre le Nord et le Sud, entre la Bretagne et l’Aquitaine, un carrefour d’influence grâce à son identité bretonne et ligérienne (qui vient de la Loire).

Notre Dame ! Edifice classé monument historique en 2007

4.jpg

De gros véhicules d’artisans m’empêchent de prendre de bonnes photos du bourg, si bien que je me contente de tourner autour de l’église Notre Dame que je trouve très belle !

5.jpg

C’est dommage qu’il n’y avait pas le son, car elle carillonnait d’allégresse devant mon APN ! Je lui tourne autour !

6.jpg

7.jpg

Un peu d’Histoire tiré du site de la ville :

L’église actuelle, a été reconstruite en1898-1900 par l'architecte Bourgouin.

Car la sauvagerie des armées de la République fait de nombreuses victimes à Aigrefeuille-sur-Maine et dans les paroisses environnantes. L'église, la chapelle Saint-Sauveur, et une partie du bourg sont brûlées par les troupes du Général Duquesnoy, commandant une de ces "colonnes infernales" en février 1794.

Et pourtant,

"Au bout d'une forêt, nommée Tout Feuille Un matin de printemps, naquit Aigrefeuille. Pourquoi de l'aigreur Puisqu'elle est douceur ? Pourquoi du piquant Puisque si charmant ?..." (Strophe d'un poème écrit par l'historien TROCHU, ancien curé d'AIGREFEUILLE sur MAINE) 

Le cimetière, qui me plait beaucoup, 

8.jpg

nous permet d’admirer l’abside !

9.jpg

En contournant l’église, une gargouille nous salue et aimerait bien nous cracher dessus !

10.jpg

Peut-être un ancien relais de poste ?

11.jpg

12.jpg

Puis revenant de l’autre côté de l’église, les armes d’Aigrefeuille sur Maine.

13.jpg

D’après le site de la ville, les feuilles d’alisier rappellent l’étymologie du nom de la commune. Aigrefeuille vient du latin aquifolium : houx ou alisier et Maine du celtique mad : répandre et venna : eau qui déborde.

Son ancien nom est : Villa aquifolium ou acrifolium 9ème 11ème siècle.

Les hermines montrent qu’Aigrefeuille est en Bretagne.

Près de là, une fontaine originale nous rappelant que nous sommes en plein vignoble ! 

14.jpg

En revenant à la voiture, je n’ai pas pu m’empêcher de mettre ceci dans ma boite à malice, car je la trouve très belle. Mais les artisans me regardaient d’un drôle d’œil car ils y faisaient des travaux de rénovation ! 

15.jpg

Maintenant nous reprenons la voiture... et partons vers Montaigu !

16.jpg

A bientôt mes amis pour la suite de la balade, si vous en avez envie bien-sûr ! Si non, on vous laisse vous enivrer à Aigrefeuille !

Je suis heureuse de votre visite et vous remercie pour vos coms !

Florence

Commentaires

Eh bien, entre le bon vin et la salive de la gargouille qu'il nous a fallu éviter, nous avons fait une bien belle promenade... Très joli endroit et la fontaine me plaît beaucoup, vraiment!

J'espère que votre vie à Paul et toi va enfin connaître un peu d'apaisement, un retour à une santé convenable pour Paul - et que tu ne perdes pas la tienne surtout... Vous vous épaulez tous les deux, une belle et longue amitié...

Bisous à tous les deux

Écrit par : Edmée De Xhavée | jeudi, 14 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour cette chouette balade, sous le soleil encore bien! Prends soin de toi car assister quelqu'un en perte d'autonomie demande une sacrée dose d'énergie! Bises à tous les deux!

Écrit par : C L Desguin | jeudi, 14 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Florence. Tu vis des moments difficiles et tu penses encore à nous faire admirer tes anciennes réalisations. Cela te distrait un peu de tes préoccupations et c'est tant mieux. Je vis quelque peu les mêmes problèmes que toi. Sauf que je me retrouve seul, ma femme vit en maison de repos à titre probablement définitif. Un retour à la maison après trois mois c'est avéré négatif. Et maintenant on voit qu'elle récupère du tonus. Et le moral est bon, plus de soucis de gestion ménagère. A 88 ans, qu'espérer de mieux ? Amicalement.

Écrit par : Henri | jeudi, 14 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour Florence,
Je viens me documenter
Bel article !
Je vous souhaite une meilleure santé
Courage A+
Passe le bonjour à Paul
Daniel

Écrit par : Daniel | mardi, 26 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire