vendredi, 24 février 2017

Vers Moisdon la Rivière 1 !

Notre chauffeur va de mieux en mieux, mais ce n’est pas encore demain qu’il pourra nous conduire sur les routes de notre jolie campagne. Aussi je continue de vous montrer des photos de la balade que nous avions faite le 18 février 2013.

Déjà publié en février 2013 !

Mes amis, par un temps superbe, notre Chauffeur nous avait tous conduits dans la campagne castelbriantaise à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nantes. J’espère que vous allez apprécier ce petit changement d’air sous le soleil de ce 18 février 2013 dont la température était clémente.

Comme je n’avais plus mon logiciel pour mes photos, elles sont telles-quelles.

Etes-vous tous là ? Car nous partons et prenons la Route de Rennes !

 

1ère étape : La Route de Rennes jusqu’à la Meilleraye de Bretagne.

1.jpg

La route est belle, même en février : les ajoncs éclairent de jaune d’or les talus et les haies, les champs sont bien verts, la route est bordée de bouleaux argentés dont l’écorce miroite au soleil et, avec les pins et les arbustes, ils offrent un beau décor.

2.jpg

3.jpg

4.jpg

Nous allons enjamber le canal de Nantes à Brest, mais pas facile de le prendre en photo, il faudrait pouvoir s’arrêter et cela n’est pas possible !

5.jpg

6.jpg

Nous avons quitté la voie express et nous nous dirigeons vers Puceul.

7.jpg

Notre chauffeur nous conduit doucement pour nous permettre d’admirer le paysage et surtout de ne pas risquer de faire du mal à la petite faune toujours nombreuse sur nos routes de campagne. Mais, malgré la petite vitesse, comme les haies sont hautes dans la région, je n’arrive pas à prendre des photos de vaches dans leur pâture.

Voici Puceul (le puits) qui est un petit bourg très dynamique situé à environ 40 km de Nantes sur l’axe Nantes Rennes et habité par les Puceulois.

8.jpg

La paroisse de Puceul existe dès le XIIème siècle. Elle se serait constituée près d'une source renommée : la fontaine saint Clair où le premier évêque de Nantes, Saint Clair, se serait arrêté pour faire boire son cheval et une pierre aurait longtemps gardé la marque d'un de ses sabots (du cheval, bien-sûr !).

Cette église de style néo-gothique fut construite au 19ème siècle (vers 1880) à l’emplacement de l'ancienne église. Elle possède deux cloches : Marie Joséphine et Thérèse. On y voit des statues, mais aussi des sculptures d’Henri Wagner de Nozay, qui était le petit-neveu du compositeur Richard Wagner. Renseignements pris sur le Net.

9.jpg

Un petit arrêt obligatoire à l’ombre de l’église Saint Martin m’a permis, sans quitter ma place, de prendre quelques photos en attendant le retour de notre chauffeur.

(Et l’on dit que ce sont les femmes qui s’arrêtent tout le temps !)

12.jpg

10.jpg

Si certaines églises ont leurs grenouilles de bénitiers, celle-ci a ses corbeaux qui se prennent pour des gargouilles.

13.jpg

Nous quittons Puceul par cette jolie route où de grandes haies qui l’été nous ombragent, mais nous cachent les champs et la vie bucolique

14.jpg

et arrivons à Abbaretz

15.jpg

Un peu d’Histoire :

La commune d'Abbaretz est située entre Nantes et Rennes, et à l’est de Puceul que nous venons de quitter.

Abbaretz est un joli village qui fait partie de la Bretagne historique, dans le Pays Nantais. C’est un arrondissement de Châteaubriant et un canton de Nozay.

Ces habitants sont des Abbarois et Abbaroises qui parlent le Français bien-sûr, mais aussi « le parler Gallo d’Abbaretz » malheureusement, en voie d'extinction.

Deux expériences industrielles ont marqué la Commune : l’extraction du fer et celui de l’étain, et pour ce dernier, bien avant notre ère pour la fabrication du bronze.

En 1877 le train fit halte à Abbaretz, ce qui fut bien pratique pour le transport des minerais, du bois et des pommes.

*D’autre part, il a été trouvé sur le territoire d’Abbaretz des traces de bijoux, pièces de monnaie etc… datant de l’époque celte, environ 500 ans av. J-C. J’ai tiré ces renseignements de divers sites du net. 

Son église, que nous verrons mieux au retour !

16.jpg

Ses maisons, avec les pierres d’ardoise de Nozay qui entourent portes et fenêtres, ou avec un mélange de pierres de la région : Pierres de schistes bleus, mais aussi des pierres ocres car elles sont ferrugineuses. Des pierres d’ardoises pour les soubassements et autour des ouvertures. Certaines sont décorées de briques autour des ouvertures mais aussi pour les corniches joliment travaillées.

17.jpg

18.jpg

Puis nous prenons la route de la Meilleraye de Bretagne si joliment boisée !

19.jpg

20.jpg

21.jpg

22.jpg

23.jpg

C’est typique à la région d’associer la pierre ocre à la pierre d’ardoise et à la brique.

24.jpg

A bientôt mes amis pour la suite de notre promenade bucolique !

Je suis heureuse de votre visite ! Merci pour votre com, auquel je ne pourrais répondre, mais j’irai vous voir dès que possible !

Florence