samedi, 24 septembre 2016

En remontant la Sèvre 21 !

Avant de continuer nos escapades de 2016 des bords de Sèvre, je republie mes articles intitulés : « En remontant la Sèvre » récupérés sur mon autre blog que je supprime. Ainsi, vous aurez la chronologie des bords de Sèvre depuis sa confluence avec la Loire, puisque nous partons de Nantes. Beaucoup avaient déjà été publiés sur mon 1er blog.

Je vous offre cette rediffusion de manière accélérée : environ tous les jours.

Ceci fut déjà publié le 11 octobre 2014

La Sèvre Nantaise à Vertou !

- 2-

Quai de la Chaussée des Moines le 27 mars 2012 ! 

1.jpg

Je vous donne une carte prise sur le Net, pour vous montrer le cours sinueux de la Sèvre à Vertou. J’ai surligné en gris le côté de la rivière où j’ai pris les photos. J’ai marqué le pont du Chêne où nous étions, la Chaussée des Moines et l’écluse, ainsi que le quai où nous sommes maintenant.

2.jpg

Donc, nous avons contourné Vertou mais sommes toujours sur la rive droite de la Sèvre, sur le Quai de la Chaussée des Moines, du côté de l’écluse, des restaurants, brasseries… Autrefois il y avait des petits bistrots aux tonnelles fleuries, mais finalement, je ne trouve pas trop de changements dans cette partie-ci de Vertou.

Je me suis amusée à faire une photo comme une vieille carte postale ! 

3.jpg 

Un peu d’Histoire, dont j’ai glané le fond sur le site de la Mairie :

Si Saint Martin est à l’origine du 1er grand développement de Vertou, ici, sur les rives de la Sèvre Nantaise, ce sont les Moines qui laissèrent leur emprunte avec leur « chaussée », langue de pierres et de terre sur laquelle on peut passer d’une rive à l’autre. De nos jours, cette Chaussée des Moines bien entretenue et consolidée, nous offre l’attrait d’une curiosité bien pratique pour circuler à pied.

C’est entre 1470 et 1650 que des moines entreprirent de grands travaux, dont ce barrage qui relie le Chêne à la partie basse du bourg. Il permit de retenir l’eau en amont pour permettre la navigation entre Vertou et Monnières qui se trouve un peu avant Clisson, et d’avoir un port fluvial contribuant, pour une large part, au développement économique de la cité. Mais, c'est sous Louis XIV que fut construite l’écluse, toujours en activité, qui perça cette digue pour permettre aux bateaux de passer en aval jusqu’à Nantes. Le premier y passa le 3 septembre 1755.

En 1830, 1 639 bateaux traversèrent la Chaussée, portant 13 082 tonnes de marchandises. Beaucoup de chargements de "vins nantais" s'effectuaient entre le Port-Domino de Monnières et le Chêne de Vertou (Monnières est à environs 12km en amont de Vertou en plein cœur du vignoble), ce qui explique la grande fréquentation des bords de Sèvre. L’écluse a fait l’objet de restaurations au niveau des portes, des mécanismes, du vannage et de la passerelle en 2003.

Vue de loin sur la fameuse chaussée des moines.  

4.jpg

Herbes folles et fleurettes printanières sur la berge.

5.jpg

En aval, une belle propriété qui doit abriter les fantômes des jolies dames et beaux messieurs d’autrefois, s’enlaçant au son des valses viennoises.

6.jpg

7.jpg

Mais finalement, Chemin des Bas Prés, c’est un couple, bien du siècle qui les a vus naître, qui vient vers moi avec leurs deux mignons toutous.

8.jpg

9.jpg 

Ces premières fleurs printanières nous rappellent que nous sommes toujours le 27 mars 2012, et cette lumière de fin d’après-midi, qu’il fait toujours aussi beau.  

10.jpg

Là, encore une photo à l’ancienne !

11.jpg

Un banc solitaire contemple l’eau vive. 

12.jpg

Paix, calme et sérénité intemporels 

13.jpg 

qui m’ont maintes fois inspirée pour réaliser des tableaux d’atelier, comme ce pastel d’un marais n’existant plus que dans mes souvenirs.

14.jpg

Demain nous fêterons l’anniversaire de mon 1er blog sous les marronniers en fleurs ! A demain si vous en avez envie ! Je suis heureuse de votre visite ! Merci pour votre com, auquel je répondrai, et j’irai vous voir dès que possible !

Florence

Commentaires

Avec l'avant-plan de jacinthes, c'est tellement joli je dois dire... mais même les bords nus, avec les arbres défeuillés, l'eau est toujours belle... et parle de secrets, de promenades, de soleil se reflétant, de nageurs ou rameurs paisibles...

Écrit par : Edmée De Xhavée | samedi, 24 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Ils font toujours de jolies compositions florales ! Mais c'est vrai que la Sèvre est toujours belle !
Tu ne fais pas si bien dire avec les nageurs : Hier j'ai rencontré un monsieur à peu-près de mon âge et nous avons évoqué le bel autrefois, dont les plages où nous pouvions nous baigner car l'eau était très claire à l'époque. Nous ramions aussi avec ma copine Maryvonne ! Nous ne savions pas que malgré l'école etc..., c'était le bon temps !
Bonne fin de semaine chère Edmée et nos meilleurs bises bretonnes !
Florence et Paul

Écrit par : Florence | samedi, 24 septembre 2016

Les commentaires sont fermés.