lundi, 24 avril 2017

Basse-Goulaine (1) !

Le chemin des courses buissonnières vers Basse-Goulaine!

Mes amis, nous allons retourner en avril 2011 pour visiter Basse-Goulaine.

Certains de mes anciens amis se rappelleront peut-être ce reportage. J’espère que vous prendrez tous plaisir à le revoir ou à le découvrir !

Voilà l’histoire en photos de ces trajets d’avril 2011 : Notre chauffeur pour me faire plaisir avait pris un autre chemin pour aller au supermarché Leclerc. Ainsi, en quelques sortes, nous avions fait des courses buissonnières.

Pour rendre plus vivante cette histoire passée, je l’écris au présent de narration.

Voilà !

Au lieu d’entrer dans le bourg de Saint Sébastien-sur-Loire comme d’habitude, nous continuons la route des bords de Loire qui est encore à cet endroit les Pas Enchantés, pour prendre le chemin de Basse-Goulaine !

1.jpg

Joli rond-point avec un échassier métallique : petit clin d’œil aux îlots et aux berges où ils viennent nicher. A droite, un très bon boulanger pâtissier !

2.jpg

Nous arrivons au bout des Pas Enchantés,

3.jpg

et nous voici sur la jolie route de Basse-Goulaine avec ses arbres en fleurs !

4.jpg

5.jpg

J’ai connu Basse-Goulaine dès ma petite enfance, puisqu’il était le lieu de nos Vacances estivales. On pouvait se baigner dans la Loire autrefois, l’eau était si limpide que nous voyions son beau sable jaune et ses petits poissons argentés !

 

Les derniers restaurants que j'ai toujours connus, et mes parents avant moi !

6.jpg

Pour ceux qui sont intéressés, j’ai pris quelques explications sur Wikipédia :

Les bords de la Goulaine étaient réputés pour ses restaurants qui avaient pour spécialités les cuisses de grenouilles et le beurre blanc. Aujourd'hui, il n' en reste que deux qui ont changé à plusieurs reprises de nom : le restaurant de la Rivière (antérieurement : Coco Charette) et le restaurant du Pont. Auparavant il existait également le restaurant du Parc devenu aujourd'hui des chambres d'hôtes et le restaurant du coin du rocher devenu une maison particulière. Ces restaurants ont reçu dans les années 60 /70 des personnalités politiques et cinématographiques.

Pour le premier, j’ai pris les explications sur son site : www.restaurant-la-riviere.fr/

Au début du XXe siècle, le café restaurant « Aux bords Fleuris » accueillait les charrettes et portait « secours aux cyclistes ».

Devenu plus tard le Restaurant La Rivière, il fut tenu pendant près de 17 ans par Monsieur Charrette, plus connu sous le nom de « Coco Charrette », compagnon du Tour de France et figure prestigieuse de la cuisine nantaise. Aujourd’hui, Stéphane Rigal, perpétue, dans les règles de l’art, l’héritage de plusieurs générations d’amoureux de leur cuisine et Céline celui de vous accueillir dans ce lieu empreint de l’histoire culinaire du pays nantais.

Et voici pour le second : www.restaurant-du-pont.com

***** 

Et nous voici en vue du bourg !

7.jpg

Nous arrivons…

8.jpg

et notre chauffeur va aller garer sa voiture pour que je puisse vous montrer, bien comme il faut, un joli rond-point. Autrefois à droite, il y avait la Rivière, les champs et les marais et à gauche les vieilles maisons du bas du bourg.

9.jpg

10.jpg

Je pense qu’ils ont voulu rappeler la Rivière, et des ponts qui l’enjambaient.

11.jpg

12.jpg

13.jpg

14.jpg

Vous aurez la suite la prochaine fois !

A bientôt mes amis !

Je suis heureuse de votre visite ! Merci pour votre commentaire, auquel je ne pourrai encore répondre, mais j’irai vous voir dès que possible !

Florence